Masochist Club, j’ai testé pour vous le hentai de Hiromi Nohara.

Par Posted on 4 5 min de lecture 1.7K lectures

Et c’est parti pour une série de tests qui me tient vraiment à coeur : Les lectures coquines. Et quoi de mieux pour débuter ce test en commençant par un le hentai « Masochist Club de Hiromi Nohara. Si vous me suivez sur Twitter, vous aurez sûrement remarqué à quel point j’aime lire des hentai (surtout dans mon bain ^^). Mais Pour ceux qui ne sont pas familier avec la culture Japonaise, il est important d’abord d’éclaircir un point : qu’est ce qu’un hentai ?

C’est quoi un hentai?

Selon Wikipédia, hentai signifie « perversion », « anormalité » ou encore « transformation ». Même s’il peut servir à qualifier des comportements comme le sadisme, le viol, l’inceste ou la zoophilie, ce mot en lui-même n’a pas nécessairement de connotation sexuelle.

Ce qui nous intéresse ici, c’est qu’un hentai est un manga ou un animé porno japonais tout simplement. Il en existe de toute sorte et pour tous les goûts. Ils existe en format censuré et non censuré (la censure est obligée au Japon). Donc, de quoi satisfaire les fantasmes de chacun et chacune. Si vous voulez en savoir plus sur les hentai, je vous renvoie sur ce super article « Le hentai, mon porno à moi (qui ne contient pas QUE des tentacules) » trouvé sur le site madmoizelle.

Pourquoi je lis des hentai ?

Pourquoi je lis des hentai ? Tout simplement parce que j’aime ça ! Un hentai peut être sérieux ou drôle, dérangeant parfois. On a affaire dans ce genre de lecture à des scénarios qu’on a pas l’habitude de voir. Forcément, la culture japonaise et occidentale sont tellement différentes. Ça fait du bien de lire quelque chose qui change. Le hentai c’est de la B.D. pornographique japonaise dans un format plus facilement transportable et « rangeable ». Il met parfois en scène des scénarii complètement What The Fuck qu’on ne pourrait pas retrouver dans des films mais avec des illustrations. Ce qu’on a pas avec un roman. Donc on se situe entre l’imagination et le réel d’un film. Et ça c’est top !

C’est une lecture simple, facile et les dessins sont très jolis. J’admire toujours le talents de ces dessinateurs qui mettent en scène des corps dans des angles complètement saugrenus. Je vous assure la plupart des angles ne sont pas réalisables dans des films. Même si ça pourrait être drôle ^^. Surtout de voir le making off. Et même si on est à des années lumières de la réalité, un hentai est toujours une lecture très excitante. Je terminerais tout simplement qu’en lisant un hentai, c’est comme si vous retombiez en enfance et que vous alliez lire des magazines coquins en cachette. Vous regardez du porno sans vous rendre compte que c’est du porno.

Masochist Club, le hentai de Hiromi Nohara

Caractéristiques

[row]

[col-md-6]

  • Nom : Masochist Club
  • Dessin : NOHARA Hiromi
  • Scénario : NOHARA Hiromi
  • Editeur VF : Taifu comics
  • Collection : 100% Hentai – Sans Interdits
  • Type : Ecchi-Hentai
  • Genre : Romance, Erotique
  • Origine : Japon – 2009
  • Nombre de pages : 200

[/col-md-6]

[col-md-6]

[/row]

Synopsis

Une salle de punition destinée aux élèves ayant enfreint le règlement, un étrange et excitant club secret, une jeune fille qui se laisse échanger contre une figurine… Vous êtes bien au Masochist Club ! Ce Hentai est un one-shot qui contient en tout 8 histoires plus perverses les unes que les autres.

Mon avis

J’ai à la fois aimé et été dérangée par ce Hentai !

Les dessins sont très jolis et la lecture est agréable même si le découpage n’est pas toujours très lisible. Au niveau du physique, les personnages féminins ne sont pas en mode exagération avec des paires de Boobs énorme comme on peut le voir souvent dans les hentai. Les personnages sont assez choupis. Il y a des histoire assez sympas et si vous aimez le dégoulinant comme moi, alors vous serez servi. Les héroïnes de ces histoires s’adonneront toutes à des jeux masochistes. Il y a des histoires de pinces tétons, de barre de contrainte, de bâillon… Donc eux qui aiment le SM seront ravis.

Par contre, ce qui me dérange beaucoup c’est que, oui on parle de SM physique mais on parle aussi de SM psychologique. C’est à dire qu’on va avoir affaire à plusieurs histoires de sexe non consenti. En clair, des viols ! Alors je ne juge pas, ça fait fantasmer pas mal de monde ce genre de situation. Mais de le voir comme ça en image, j’ai trouvé ça dérangeant ! A noter qu’il y a aussi une histoire d’inceste. Mais si vous aimez ce genre de situation un peu extrême, foncez !

En conclusion

Je ne conseille pas Masochist Club comme première lecture car il se classe dans les hentai un peu plus trash et pour un public très averti ! Et encore plus quand on sait qu’il n’est pas censuré et qu’il y a pas mal de X-Ray (visions internes par rayons X). Mais ce hentai n’en reste pas moins une lecture agréable et excitante bien qu’il reste à prendre au douzième degré ! On parle ici d’histoires qui sont juste des fantasmes. Et entre le fantasme et le passage à l’acte, il y a un monde de différence.  Petite surprise à la fin de l’ouvrage car  la mangaka nous parle un peu d’elle 😉 *

Ce qu’il faut retenir

[row custom_class= » »][col-md-4][skills value= »95″ size= »180″ bgcolor= »#f2f2f2″ fgcolor= »#000000″ donutwidth= »8″ title= »Dessins » font= » » fontsize= »30px » fontstyle= » » custom_class= » »][/skills][/col-md-4][col-md-4][skills value= »70″ size= »180″ bgcolor= »#f2f2f2″ fgcolor= »#000000″ donutwidth= »8″ title= »Scénario » font= » » fontsize= »30px » fontstyle= » » custom_class= » »][/skills][/col-md-4][col-md-4][skills value= »80″ size= »180″ bgcolor= »#f2f2f2″ fgcolor= »#000000″ donutwidth= »8″ title= »Excitant » font= » » fontsize= »30px » fontstyle= » » custom_class= » »][/skills][/col-md-4][/row][skills value= »70″ size= »180″ bgcolor= »#f2f2f2″ fgcolor= »#000000″ donutwidth= »8″ title= »Pervers mais pas trop » font= » » fontsize= »30px » fontstyle= » » custom_class= » »][/skills]

Note globale

[skills value= »78″ size= »180″ bgcolor= »#dd3333″ fgcolor= »#0fc7ff » donutwidth= »8″ title= » » font= » » fontsize= »30px » fontstyle= » » custom_class= » »][/skills]

4 Commentaires
  • Alinea_f
    octobre 17, 2017

    Le hentai permet de visiter des univers que l’on ne peut que difficilement explorer. Cela permet d’exprimer et de vivre certains fantasmes. Toutefois c’est un genre qui surfe parfois avec certaines limites morales comme cela semble être le cas ici avec « Masochist Club » .

    Il ne faut pas oublier de rappeler à certains que ce qui se passe dans un livre ou une vidéo pour adulte n’est en aucune manière un but à atteindre dans la vraie vie. Le sexe à deux (ou plus) est un moment de partage dans lequel il est indispensable que tout le monde soit consentant.

    • leianam
      octobre 18, 2017

      C’est certain qu’on ne repetera jamais assez aux gens que c’est pas parce que ça se trouve dans un film et un livre, que c’est la vérité ! C’est de la fiction avant tout ! Mais je trouve que dans le cadre de hentai, c’est plus facile de se laisser emporter par ce genre de thème car on a une approche différente. Mieux vaut que ce genre de situation pas très morale se retrouve dans un hentai ou un livre, pluôt que de le faire dans la vraie vie ! Pour moi, c’est un assouvissement de certains fantasmes !

  • darkounet
    octobre 20, 2017

    Très intéressant ton article sur ce Hentai moi qui voulais en lire au moins une fois je sais que il faudra commencer par des choses beaucoup plus soft merci à toi d’avoir éclairer un peu ma lanterne sur ce domaine que j’ignorais ou du moins que je stéréotypais plutôt pour être plus juste en tout cas merci encore pour cette article qui m’as fais plaisir de le lire 🙂

    • leianam
      octobre 30, 2017

      Heureuse que ça t’ait plu ! Si tu as besoin de conseils niveau hentai n’hésite pas 😉

Que pensez vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.